Editorial n° 1 – 2021

« Demain ne sera pas comme hier. Il sera nouveau et il dépendra de nous. Il est moins à découvrir qu’à inventer » (Gaston BERGER)

Après tant de mois à jouer au yoyo avec l’activité professionnelle et la vie personnelle de chacun(e) de nous, en cumulant crise sanitaire et crise économique, cette année 2020 s’en est enfin allée.

Mais elle n’est pas qu’une année « blanche » pour la trésorerie de trop d’entreprises ou « noire » pour trop de familles. C’est aussi et peut être surtout – prenons en le pari, en tout cas ! – une année « grise », de transition, de mutations en œuvre, parfois profondes … En fait, nous sommes en crise, au sens chinois du terme (Wei Ji), entre « danger » et « opportunité ».

En effet, comme nous le disions, de concert avec les Compagnons du Tour de France (à l’occasion d’un débat organisé par nos amis de l’AFREF au printemps dernier, au sortir du premier confinement) : « Dans les semaines qui viennent de passer, nous avons constaté que des entreprises changeaient à vue de production, d’organisation et forcément de management des compétences. La liste de ces transformations est impressionnante (…) sans même parler des profonds bouleversements introduit par le boom du télétravail et les questions qu’il soulèvent : sur la construction (ou pas) de la confiance et de la proximité à distance, sur les modalités d’un maintien (ou pas) des repères de Qualité de Vie au Travail et sur la transformation de fait des modes de management en l’affaire ».

Ces constats, désormais assez largement partagés, s’inscrivent complétement dans nos préoccupations et initiatives : en tant qu’Association, nous nous sommes effectivement donnés pour rôle d’aller à la rencontre des « signaux faibles » des transformations en œuvre, pour construire quelques problématiques fécondes avec des entreprises, des chercheurs et des « professionnels de l’accompagnement » … et pour cela 2021 s’annonce une année stimulante, avec de nombreux défis à relever.

Avec votre implication et le soutien de nos partenaires, nous entendons prendre notre part de l’accompagnement des changements dont 2020 aura été une sorte de terrible révélateur (presque au sens de l’époque quasi révolue de l’argentique). Car, c’est, par exemple, en plein second confinement que FRANCE STRATEGIE a engagé un important et précieux travail sur les compétences et que l’AFNOR a su prolonger la production de la précieuse Norme X50-774 sur le déploiement d’un plan de compétences en entreprise par un travail sur l’évaluation des compétences. C’est aussi le moment où il nous est apparu nécessaire de nous engager dans la mise en lumière d’un certain nombre de « talents dont les entreprises auraient tort de se priver » : personnes handicapées (le 18/11/2020), séniors (le 17/12/2020) et prochainement jeunes diplômé(e)s laissé(e)s à la porte des entreprises …

Nos « Conversations professionnelles » se poursuivront cette année sur un autre terrain, sur lesquelles les mutations évoquées plus avant ont jeté une lumière crue : la « reconnaissance sociale et professionnelle » des compétences et talents démontrés dans des occasions exceptionnelles (en pleine crise sanitaire), que nous souhaitons traiter et mettre en visibilité … de la seconde chance à offrir à la VAE jusqu’à la prise en compte dans les négociations sociales de Branches de ce qui émerge désormais bien trop vite pour elles.

Ce sera l’occasion de tenir sur ces questions notre deuxième RENCONTRE PROFESSIONNELLE, d’ici le printemps prochain … en présentiel si les rebonds de la crise sanitaire nous y autorisent.

Nous comptons bien associer un maximum d’entre vous à ces initiatives et que vos réflexions, expériences et dynamiques de terrain contribuent à leur succès, faisant ainsi de cette nouvelle année, un moment utile !

Pour l’Association pour l’Accompagnement et le Développement des Compétences,
son Président
Paris, le 4/01/2021.

Les commentaires sont clos.