De nouveaux objectifs pour le management et de nouvelles exigences pour les professionnels de l’accompagnement en écho…

ENTRETIEN AVEC VINCENT GUIBERT, dirigeant d’ACDE Conseil

Parlons de ton parcours : entreprendre, manager et accompagner le management…

« Après un parcours d’ingénieur « centralien », j’ai choisi de m’impliquer dans le monde des « Société de Services et de Conseil en Informatique », ancêtres des SSII et des ESN puis dans celui des éditeurs de logiciels de gestion de projets, puis dans une start-up, avant de créer ma propre entreprise.

Après avoir passé presque 20 ans à vendre des systèmes de planning et de reporting, avec en tête l’importance de l’implication des utilisateurs et la conduite du changement, j’ai décidé de privilégier le facteur humain, et la qualité du management qui conditionne le niveau d’engagement des individus et par là même la performance de l’entreprise. Avec un ami coach, j’ai créé ACDE Conseil en juin 2003 et en parallèle, co-écrit « Comment Manager » (aux Editions Eyrolles), publié début 2004 et réédité en 2009. »

Lire la suite >>

Les événements 2020

PARIS, le 28/01/2020

3 mars 2020 : « Parlons compétences »

Première RENCONTRE PROFESSIONNELLE de notre Association

Retrouvons-nous le 3/03/2020, de 9h30 à 17h30, au « 253 »
253 rue du Faubourg Saint Martin (métro Stalingrad ou Louis Blanc)

Cette journée permettra d’échanger sur les conditions de réussite des stratégies de développement des compétences, depuis leur émergence dans l’entreprise et le système de travail jusqu’aux enjeux de leur gestion par les manageurs (eux-mêmes « challengés » sur leur capacité en matière d’accompagnement des compétences de leurs équipes comme des nouveaux entrants dans l’entreprise).

Au programme :

  • 2 ATELIERS, en matinée, mettront en discussion l’AFEST et l’Apprentissage (et notamment les CFA d’entreprises) …
  • 2 PLENIERES, l’après-midi, donneront l’occasion de s’interroger sur les tensions qui pèsent sur le management, son rôle et ses responsabilités, notamment pour relever le défi de l’accompagnement des compétences (et lui faire sa place dans les standards managériaux) …

N’hésitez pas à vous inscrire, en allant sur : https://weezevent.com/parlons-competences

Vous pouvez aussi nous rejoindre (et bénéficier ainsi de la gratuité pour cette journée et pour tout le Cycle de Rencontres et Conversations professionnelles de l’année), en allant sur : https://backoffice.kananas.com/action_manager.php?event=hire&id=5579

A bientôt !

Amicalement

Pour le Bureau de l’Association,
son Président
Jacques FAUBERT
jacques.faubert@adevcomp.com
06 63 75 40 88

Un anniversaire et des controverses

La Loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », dite Loi Pénicaud, a été promulguée le 5 septembre 2018. Chacun y a été de son bilan-anniversaire, pourquoi pas nous ?

Beaucoup d’entre vous savent déjà que celles et ceux qui ont créé l’Association pour l’accompagnement et le développement des compétences (ADevComp)© l’ont fait en décalage avec une bonne partie du « monde de la formation », parce que notre préoccupation centrale est l’accompagnement des transformations des entreprises et de leur management et que nous posons la question des compétences dans ce contexte et non comme un « en soi » (ni comme si elles étaient « hors sol », alors qu’il faut au contraire en revenir au système de travail, à l’instar des travaux de Pascal UGHETTO).

C’est pourquoi, même si nous avons été amenés à faire le point sur les différents éléments contenus dans la Loi, au fur et à mesure de leur traduction en Décrets et autres Arrêtés (et que nous aurons sans doute d’autres occasions ou nécessités de le faire), nous n’en faisons pas l’alpha et l’oméga de notre réflexion, simplement un élément d’éclairage, à débattre, parmi d’autres.

Lire la suite >>

Le nouveau paysage des Opérateurs de Compétences – OPCO

Depuis avril 2019, et après de longues et parfois tumultueuses négociations entre Branches (y compris sous la pression de l’Etat dans plusieurs cas) 11 opérateurs de compétences ont été agréés. Les rattachements, parfois difficiles à comprendre (où les rapports de forces semblent avoir parfois compté plus que les logiques de métiers), ont été réalisés d’abord sur la base ces Conventions Collectives Nationales (CCN) ; cependant chaque OPCO pourra accueillir les entreprises ne relevant pas nécessairement d’un accord national de branche sur la formation mais dont l’activité principale relève de son champ d’intervention.

Les anciens OPCA restent les interlocuteurs des entreprises et des prestataires concernés jusqu’à la mise en place effective des OPCO. Ceux-ci auront pour rôle de favoriser la transition professionnelle des salariés, d’apporter aux Branches adhérentes l’appui technique nécessaire pour établir une GPEC et les aider à déterminer les niveaux de prise en charge des contrats d’apprentissage et de professionnalisation et d’assurer le financement de ceux-ci. Et jusqu’au 31 décembre 2020, au plus tard (date de l’entrée en vigueur de la collecte par l’Urssaf) les OPCO sont agréés pour collecter les contributions des employeurs au titre du financement de la formation professionnelle et de l’alternance.

Lire la suite >>