Investir dans les compétences pour reconstruire l’économie

Communiqué de la Fédération Française de la Formation Professionnelle (FFP) – (18/06/2020)

La situation inédite que nous traversons réinterroge profondément notre économie et nos modes de vie. La France va devoir faire face à une récession de -10 %. C’est pourquoi, la FFP a confié à l’économiste Nicolas Bouzou et son cabinet Asterès le soin de mener une réflexion macro-économique sur le rôle du développement des compétences dans la relance de l’économie et son adaptation aux transformations structurelles nécessaires que sont le numérique et l’écologie, notamment.

Selon Nicolas Bouzou, « La formation est centrale pour le rebond économique et faire progresser l’activité sur le long terme. Dans ce contexte, l’investissement dans les compétences ce n’est pas un choix, c’est une nécessité absolue. »

Ce rapport inédit, Investir dans les compétences pour reconstruire l’économie, formule les principales préconisations suivantes :

La crise du Covid-19 renforce l’urgence à former les salariés en poste, afin de stimuler la productivité de nos entreprises. Ainsi, le FNE – Formation devrait être prolongé pour les entreprises entre 50 et 250 personnes qui ne bénéficient plus de fonds de la formation, et les abondements au Compte Personnel de Formation largement ouverts et facilités dans les meilleurs délais.

Les demandeurs d’emploi et les jeunes, publics encore plus fragilisés par la crise, doivent être accompagnés dans leur insertion sur le marché de travail. Ainsi, il convient principalement d’élargir les publics pouvant bénéficier des fonds du Plan d’Investissement dans les Compétences, et de soutenir massivement l’alternance, quel que soit le contrat et quel que soit le niveau de qualification, pour éviter le déclassement d’une génération.

Le rôle des compétences dans les transitions numérique, écologique et industrielle doit être reconnu et promu. Ainsi, les investissements en formation doivent être inclus dans les politiques de déploiement du numérique, de relocalisation et dans le Green Deal européen.

« Au lendemain de l’annonce, par le Président de la République, d’un investissement massif pour l’éducation, la formation, et les emplois de notre jeunesse, l’objectif de notre fédération est d’accompagner les décideurs publics dans l’orientation de ces investissements afin de maximiser les retours socio-économiques en termes de promotion des compétences, d’emploi et de croissance », affirme Pierre Courbebaisse, Président de la FFP.

Télécharger le rapport Investir dans les compétences pour reconstruire l’économie.

Maintenir et développer nos activités

La crise sanitaire qui frappe le monde depuis le début d’année et notre pays spécifiquement depuis début mars (et sans doute pour de nombreuses semaines) constitue à la fois une contrainte organisationnelle, une menace économique et sociale et un énorme défi à relever …

Malgré la prégnance de ces questions pour chacun(e) de nous, l’Association n’a pas vocation à y apporter des réponses immédiates, comme doivent le faire les syndicats ; mais nous sommes un relai d’information pour de nombreux professionnels et donc un des canaux permettant d’accéder aux données utiles.

Vous trouverez donc ci-dessous deux types de documents ressources :

o Mesures économiques de soutien aux entreprises (BERCY) :

https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises

o Propositions pour la sauvegarde des activités et de l’emploi des acteurs du Conseil et du Numérique (voir article dédié) :

https://leblog.cinov.fr/contribution-debat/propositions-de-la-federation-cinov-pour-un-plan-de-sauvegarde-de-lemploi-et-de-lactivite/

o Le Guide « officiel » du Ministère du travail, avec les recommandations et directives relatives à la réouverture des OF et Centres d’apprentissage (disponible ici).

o Une « check-list » des principales précautions à prendre est d’ores et déjà téléchargeable ici.

o Un Guide de recommandations sanitaires communs aux professions du Conseil et de la Formation, réalisés en commun par les organisations du MEDEF que sont la FFP et les syndicats SYNTEC (Ingénierie, Conseil et Numérique). Vous trouverez les mesures spécifiques aux Consultants en page 18 et celles pour les Formateurs en page 21.

o Dispositions concernant la Formation à distance -Ministère du Travail :

https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/coronavirus/formation-a-distance/

o Les solutions digitales de la Fédération de Formation Professionnelle (FFP) :

https://www.ffp.org/ckfinder/userfiles/files/Regards%20sur/Solutions%20digitales%20face%20au%20Covid-19%20-%20VP.pdf

o Sans oublier d’aller voir l’excellente synthèse de l’ANAF (Association Nationale des Apprentis de France) : www.anaf.fr/cfa-enseignement-distance-solutions/

On appréciera également les démarches entreprises, notamment par le Forum des Formations Ouvertes à Distance (FFOD), pour la sécurisation financière du passage à distance de l’appareil de formation, d’une part, en demandant aux pouvoirs publics et aux OPCO à ce que l’éventuel surcoût du passage à distance ne soit pas à la charge des organismes de formation mais, « sur justificatifs, […] pris en charge par le financeur de la formation » (sans modifier les prises en charge des financements et des rémunérations ) et à ce que soient simplifier les éléments de preuve à fournir en matière de suivi de formation à distance.

Enfin, force est de constater que les difficultés sont très inégalement réparties, selon le degré de prise en compte du numérique antérieur à la crise, tant en Conseil qu’en Formation, et que si certains sont dans l’urgence de la transformation de leur offre, d’autres sont en train de relever le défi de l’innovation et d’inventer des solutions (ou mettre à leur main un existant sous-utilisé jusque-là) qui pour le moment permettent la continuité d’activité mais demain assureront sans doute un avantage concurrentiel précieux.

C’est pourquoi, il nous faudra sans doute donner la parole aux plus innovant(e)s de nos collègues et encourager les échanges de pratiques dès maintenant.