Enquête & Travail

Cette chronique aurait pu aussi bien s’intituler « enquêter sur le travail ou dans le travail ? », tant les entrées et angles d’approche peuvent être nombreux …

On ne vous cachera pas qu’il est écrit sous la conjonction de deux réflexions : celle de notre Association, retravaillant ses priorités, thèmes, cibles et méthodes à l’occasion de son désormais traditionnel « Séminaire de rentrée » et celle d’un enseignant-chercheur, Joris Thiévenaz, mis en lumière par INFFO-Formation du début septembre (1). On aurait pu y rajouter la relecture d’été d’au moins deux numéros spéciaux d’EDUCATION PERMANENTE sur « l’intervention en entreprise », de travaux de l’équipe d’ATEMIS (2) et de quelques sociologues précurseurs (3)

Nous travaillerons d’ailleurs à organiser une ou plusieurs de nos nouvelles « Conversations professionnelles » avec quelques-uns de ces contributeurs.

Lire la suite >>

Actualités sanitaires

Vous trouverez ci-après les informations COVID et autres obligations nouvelles ou conseils pratiques des Ministères :

Covid-19 : évolution du protocole national pour la sécurité des salariés en entreprise
| Publié le 7 janvier 2021

L’État accompagne les employeurs, les salariés et leurs représentants sur les modalités de travail en période de crise sanitaire.

Le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de la Covid-19 a été actualisé le 6 janvier 2021 pour répondre à la situation épidémique actuelle.

Il s’agit d’un document de référence pour assurer la santé et la sécurité des salariés et la poursuite de l’activité économique.

Les principales évolutions portent sur :

o La généralisation du télétravail pour les activités qui le permettent ;
o L’organisation des réunions par audio et visioconférences ;
o L’utilisation de l’application TousAntiCovid pour faciliter le suivi des cas contacts ;
o La suspension des moments de convivialité dans le cadre professionnel ;
o La protection des personnes à risque de forme grave de Covid.

Retrouvez le nouveau protocole national

Arnaques au CPF : comment protéger son compte
| Publié le 7 janvier 2021

Vous devez rester seul à accéder à votre compte personnel de formation en veillant à ne jamais communiquer vos identifiants (numéro de sécurité sociale ou mot de passe). Dans le cas contraire, vos droits à formation pourraient être piratés. Soyez attentifs aux tentatives d’arnaques (sollicitations répétées, parrainages, offres d’emploi trompeuses).

Le compte personnel de formation (CPF) permet à toute personne active d’acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle. Le CPF est enrichi chaque année de nouveaux crédits vous permettant de bénéficier d’un large choix de formations éligibles au dispositif. Ces crédits, affichés en euros, attirent malheureusement la convoitise de personnes mal intentionnées.

Pour éviter d’être piraté, ne communiquez jamais vos identifiants. Vous devez rester seul à accéder à votre compte ! Les agents du ministère du Travail, de la Caisse des dépôts et consignations, de tous ministères ou des agences d’État ne rentreront jamais en contact avec vous pour vous demander d’utiliser votre CPF. Les agents de l’État ne vous appelleront jamais pour vous proposer une formation.

Des personnes mal intentionnées vous proposent une aide pour la création de votre compte CPF, vous informent d’un risque de vol de vos données personnelles, de la perte de vos crédits formation très prochainement ou d’un reste à charge à payer d’une formation en dehors de l’espace sécurisé du compte personnel de formation. Si c’est le cas, c’est une arnaque dont vous êtes la cible.

Retrouvez toutes les informations sur leurs modes opératoires, les bonnes pratiques pour s’en prémunir et les solutions en cas de fraudes sur le site du ministère du Travail

NOS BREVES 2021

ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2021 DANS LES TPE

Au printemps, du 22 mars au 4 avril, 2021 devrait enfin se tenir les élections professionnelles ; près de 5 millions de salariés des très petites entreprises (TPE de moins de 11 salariés) et employé(e)s des services à domicile seront appelés à voter pour désigner leurs représentant(e)s syndicaux, pour les 4 ans à venir.

Au-delà des enjeux de représentativité, c’en est un pour le dialogue social et les Commissions Paritaires Régionales Interprofessionnelles (CPRI) et des négociations notamment sur la Qualité de Vie au Travail, la Formation (dont la constitution de « conseils de gestion de la formation des entreprises de moins de 10 salariés » au sein des OPCO) ou encore pour le dispositif « Transitions Pro ».

Des informations seront disponibles sur un espace dédié, ouvert par le Ministère du Travail : https://www.election-tpe.travail.gouv.fr (avec une ligne dédiée : 09 69 37 01 37).

Editorial n° 1 – 2021

« Demain ne sera pas comme hier. Il sera nouveau et il dépendra de nous. Il est moins à découvrir qu’à inventer » (Gaston BERGER)

Après tant de mois à jouer au yoyo avec l’activité professionnelle et la vie personnelle de chacun(e) de nous, en cumulant crise sanitaire et crise économique, cette année 2020 s’en est enfin allée.

Mais elle n’est pas qu’une année « blanche » pour la trésorerie de trop d’entreprises ou « noire » pour trop de familles. C’est aussi et peut être surtout – prenons en le pari, en tout cas ! – une année « grise », de transition, de mutations en œuvre, parfois profondes … En fait, nous sommes en crise, au sens chinois du terme (Wei Ji), entre « danger » et « opportunité ».

En effet, comme nous le disions, de concert avec les Compagnons du Tour de France (à l’occasion d’un débat organisé par nos amis de l’AFREF au printemps dernier, au sortir du premier confinement) : « Dans les semaines qui viennent de passer, nous avons constaté que des entreprises changeaient à vue de production, d’organisation et forcément de management des compétences. La liste de ces transformations est impressionnante (…) sans même parler des profonds bouleversements introduit par le boom du télétravail et les questions qu’il soulèvent : sur la construction (ou pas) de la confiance et de la proximité à distance, sur les modalités d’un maintien (ou pas) des repères de Qualité de Vie au Travail et sur la transformation de fait des modes de management en l’affaire ».

Ces constats, désormais assez largement partagés, s’inscrivent complétement dans nos préoccupations et initiatives : en tant qu’Association, nous nous sommes effectivement donnés pour rôle d’aller à la rencontre des « signaux faibles » des transformations en œuvre, pour construire quelques problématiques fécondes avec des entreprises, des chercheurs et des « professionnels de l’accompagnement » … et pour cela 2021 s’annonce une année stimulante, avec de nombreux défis à relever.

Avec votre implication et le soutien de nos partenaires, nous entendons prendre notre part de l’accompagnement des changements dont 2020 aura été une sorte de terrible révélateur (presque au sens de l’époque quasi révolue de l’argentique). Car, c’est, par exemple, en plein second confinement que FRANCE STRATEGIE a engagé un important et précieux travail sur les compétences et que l’AFNOR a su prolonger la production de la précieuse Norme X50-774 sur le déploiement d’un plan de compétences en entreprise par un travail sur l’évaluation des compétences. C’est aussi le moment où il nous est apparu nécessaire de nous engager dans la mise en lumière d’un certain nombre de « talents dont les entreprises auraient tort de se priver » : personnes handicapées (le 18/11/2020), séniors (le 17/12/2020) et prochainement jeunes diplômé(e)s laissé(e)s à la porte des entreprises …

Nos « Conversations professionnelles » se poursuivront cette année sur un autre terrain, sur lesquelles les mutations évoquées plus avant ont jeté une lumière crue : la « reconnaissance sociale et professionnelle » des compétences et talents démontrés dans des occasions exceptionnelles (en pleine crise sanitaire), que nous souhaitons traiter et mettre en visibilité … de la seconde chance à offrir à la VAE jusqu’à la prise en compte dans les négociations sociales de Branches de ce qui émerge désormais bien trop vite pour elles.

Ce sera l’occasion de tenir sur ces questions notre deuxième RENCONTRE PROFESSIONNELLE, d’ici le printemps prochain … en présentiel si les rebonds de la crise sanitaire nous y autorisent.

Nous comptons bien associer un maximum d’entre vous à ces initiatives et que vos réflexions, expériences et dynamiques de terrain contribuent à leur succès, faisant ainsi de cette nouvelle année, un moment utile !

Pour l’Association pour l’Accompagnement et le Développement des Compétences,
son Président
Paris, le 4/01/2021.