Editorial n° 2 – 2020 : Aller de l’avant … malgré tout !

« Que de projets divers on aime à caresser, sans songer au hasard qui les vient contrarier »
(Publius Syrus, poète latin – 1er siècle avant J.C.)

Nous avons eu, en tant qu’Association, plus de chance que beaucoup d’entre-nous ou de nos partenaires au niveau de nos entreprises : ce que à quoi nous avions dû renoncer en décembre 2019, nous l’avons tenu et réussi le 3 mars dernier. Nous y reviendrons…

Mais, force est de constater que depuis la tenue de notre RENCONTRE PROFESSIONNELLE, les reports et les annulations d’activités n’ont cessé de tomber, du fait de l’épidémie de Covid19 : sans même qu’on sache la date de fin possible du confinement (et indépendamment des aides publiques, des reports de charges et des avances de trésorerie, susceptibles d’atténuer le phénomène) le tableau des pertes d’activités et de revenus est déjà sidérant ; sans parler d’initiatives précieuses de plusieurs de nos partenaires reportées sine die (comme plusieurs Matinales de l’AFREF) ou au second semestre (comme la Biennale du CEREQ) ou à minima très décalée (comme le Printemps de la prospective reporté au 12 juin prochain… si tout va bien).

Disant cela, et regrettant ici les pertes souvent sèches de nos collègues « accompagnateurs de compétences » (consultants, formateurs, coachs, …), nous n’oublions pour autant ni les victimes du Covid19 ni le formidable combat de la « première ligne » sanitaire et de la chaîne de dévouements qui assure par ailleurs nos approvisionnements du quotidien.

Mais les questions qui se posent à notre profession sont prégnantes :

S’impliquer dans la continuité d’activités de certains clients, en agissant sur le terrain des conditions de travail et de la prévention, pour accompagner les organisations sous tension des secteurs toujours en production ;

Assurer sa propre continuité de travail, tant par le bon usage du télétravail qu’en développant le « e-learning » : c’est l’occasion d’aller plus et mieux sur ce terrain (où les prestataires du développement des compétences étaient attendus depuis longtemps), en profitant de la gratuité de nombreux outils mis à disposition par le Ministère du travail ou nos amis du FFOD ;

• Se préparer à accompagner la reprise des activités et des besoins des entreprises, de leur management et de leurs salariés ; en somme il nous appartient, collectivement, de « penser le jour d’après » !

Et sur ce dernier point, plus que jamais, notre Association pour l’accompagnement et le développement des compétences a et aura de plus en plus son rôle à jouer : des pistes émergeant de notre RENCONTRE PROFESSIONNELLE du 3 mars dernier aux projets de travaux que nous portons et qui serons concrétisés dans les mois à venir …

Comme le disait BERGSON « L’avenir n’est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire » … et nous le ferons ensemble !

Jacques FAUBERT
Président de l’Association pour l’accompagnement et le développement des compétences © – Mars 2020.

Une « Rencontre Professionnelle » fondatrice

Après bien des vicissitudes, notre Association a pu mener à bout son projet de « Rencontre Professionnelle » le 3 mars 2020. Initialement programmée en décembre 2019 (et reportée dans le contexte social que vous connaissez) elle aurait dû constituer notre « Université d’hiver ». A quelques jours du printemps, il aurait été osé de garder cette appellation ! Néanmoins, elle a gardé volontairement un petit côté de la grande U.H.F.P. de Centre INFFO, très réussie ; car pour celles et ceux qui n’ont pas pu aller à BIARRTIZ discuter de la « nouvelle donne de l’Apprentissage » ou de la « Formation en situation de travail », les ATELIERS du matin ont permis d’échanger avec une bonne partie des interlocuteurs/trices les plus pertinent(e)s de ces sujets…

3e atelier

Lire la suite >>

Parlons compétences – Le management face au défi de l’accompagnement des compétences

Le 3 mars 2020, l’Association pour l’accompagnement et le développement de compétences, organisait une journée professionnelle consacrée à la Formation en Situation de Travail, à l’Apprentissage et à l’évolution du rôle des managers. Nous vous présentons dans cet article une synthèse des tables rondes dédiées à ce sujet 1.

Dans un contexte de transition numérique, les entreprises font face à des situations transformatrices rapides. Un des enjeux majeurs est le développement accéléré de nouvelles compétences et cela bouleverse les comportements managériaux dans l’entreprise.

Le management face au défi de l’accompagnement des compétences, quand est-il ?

Lire la suite >>

Quelles compétences pour quels territoires ?

Pôle Emploi vient de publier une étude particulièrement utile, coordonnée par Frédéric Lainé et Thomas Vroylandt (Direction de la Statistique, des Etudes et de l’Evaluation) , dont voici l’introduction :

Les offres et les demandes d’emploi ne sont pas réparties de la même façon sur le territoire national.

Au-delà des désajustements globaux, on peut observer des écarts entre la localisation des compétences demandées par les recruteurs et celles des compétences détenues par les demandeurs d’emploi. Cette étude exploite les données sur les compétences mentionnées dans les offres d’emploi et les profils des demandeurs d’emploi, pour mesurer les écarts de demande et d’offre de compétences sur les territoires. La demande de compétences comme l’achat-vente ou le secrétariat est répartie de manière relativement uniforme sur le territoire national, alors que d’autres comme la cuisine-restauration, l’informatique-numérique ou celles relatives à l’agriculture sont concentrées sur certains territoires.

La répartition géographique différente de l’offre et de la demande engendre des désajustements locaux, avec un éventail plus ou moins large selon les compétences.

Cette étude est disponible en téléchargement ci-dessous :